Interview de Laurent Schmoll, fondateur de Tok Tok Doc

La start-up française Tok tok doc est la première plate-forme de téléconsultation reconnue par la sécurité sociale. Tok tok doc propose un outil de communication vidéo sécurisé permettant à des médecins de consulter à distance des personnes âgées dans les EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). Entretien avec Laurent Schmoll, fondateur de Tok Tok Doc.

Laurent Schmoll, pouvez-vous nous expliquer le concept de Tok Tok Doc ?

C’est une application utilisable sur une tablette que l’on met à disposition des Ehpads. L’infirmière va dans la chambre du patient et lui dit qu’il a un rendez-vous avec un médecin généraliste ou spécialiste. Elle met en relation le patient avec le médecin via cette tablette. Grâce à l’application, le patient peut envoyer des photos ou ses résultats médicaux. Ce concept permet une véritable simplificationdes consultations . Le seul objet connecté qui est indispensable, c’est le stéthoscope, pour pouvoir ausculter à distance. L’infirmière le pose sur le thorax du patient. Le son est transmis à la tablette et au médecin en direct.

L’application peut également être utilisée pour de la téléexpertise entre deux médecins. (demande à distance par un professionnel de santé d’un deuxième avis médical, grâce à l’envoi d’images ou à un échange en visioconférence).

Combien de personnes travaillent au développement de Tok Tok Doc ?

Nous étions 4 en décembre, aujourd’hui nous sommes 15 et les effectifs devraient doubler dans les prochains mois. ll n’y a aucun médecin, ce sont avant tout des développeurs, car l’application est mise à jour tous les mois, et des personnes suivent ce qui se passe sur l’application régulièrement pour identifier d’éventuels problèmes.

Pourquoi vous adressez-vous uniquement aux Ehpad ?

Car ce sont les plus grands « déserts médicaux ». Notre créneau, ce n’est pas de vendre du matériel, mais d’accompagner et de changer les habitudes dans les Ehpads et chez les médecins traitants. afin qu’ils puissent véritablement prendre connaissance à distance de l’état complet d’un patient.

Une des questions les plus sensibles concernant la télémédecine concerne les données des patients. Comment vous y prenez-vous pour les sécuriser ?

Notre application est sur un hébergeur de données de santé agréé. Pendant et après la consultation, toutes les données sont sécurisées. Les seuls qui les conservent sont le médecin traitant et l’Ehpad.

La start-up Tok Tok Doc a elle vocation à se démocratiser ou restera-t-elle une solution à destination des Ehpad ?

Nous restons un marché pour les Ehpad. Notre vision de la télémédecine de qualité implique une chose : nous voulons qu’il y ait une infirmière qui soit capable d’effectuer quelques gestes médicaux et de répondre aux questions du médecin à côté de chaque patient. Au-delà des Ehpad, Tok Tok Doc sera ouvert pour l’hospitalisation à domicile et les maisons de santé.

Usbek&Rica

Tags : A la une, Suivons les tendances

efficitur. ipsum libero eleifend consequat. velit, massa pulvinar sed Phasellus nunc