Le droit de vieillir avec plaisir

Vieillir n’est plus synonyme de mourir. Vieillir c’est vivre. Un plaisir en soi que tout un chacun peut pérenniser et enrichir de mille et une façons pour s’accommoder avec efficacité des différents temps de la vieillesse en prenant soin de soi, chez soi, en compagnie des autres. Et dans un certain confort.

Vieillir avec plaisir ne relève pas d’une nouvelle injonction sociétale venue de théoriciens consuméristes, c’est une volonté commune de tous les acteurs sociaux de participer à une évolution déjà en cours et faire que les temps de la vieillesse s’abordent et se vivent de mieux en mieux. Vieillir avec plaisir est un droit, une revendication qui deviendra une réalité à condition d’effectuer certaines révolutions structurelles.

A l’aune de ce défi, Génération Care s’impose comme une précieuse boîte à outils pour modifier notre rapport et nos perceptions de la vieillesse en contribuant à développer des perspectives d’avenir plaisant et lumineux sur des étapes de vie trop souvent encore associées dans nos imaginaires et nos représentations à la tristesse, la solitude, l’exclusion, l’angoisse.

Les seniors doivent être plus visibles et considérés comme parties prenantes de la vie économique, politique et sociale. Les seniors votent, les seniors consomment, les seniors produisent. Les seniors refusent de se résigner à mal vieillir. Ils s’approprient leur vieillesse pour ne plus la subir mais la vivre.
Certes vieillir est complexe et vertigineux mais en hissant le mot plaisir à l’horizon du vieillissement, les seniors savent que désormais la vieillesse ce sont des moments en or. Une mine d’or à exploiter. Et qu’il importe de penser autrement pour improviser, et tout inventer. Car on ne naît pas vieux, on le devient, puis on l’est. Et chacun à sa façon.

C’est une construction identitaire de soi qui passe d’abord par l’invention. Vieillir c’est aussi adopter l’autre de soi-même, c’est bricoler la vie en fonction de ses moyens et ses différences.

A travers des chroniques, des interviews, des récits, Génération Care met en scène les potentiels dont chacun dispose pour créer sa vieillesse.

Ces changements s’inscrivent déjà dans le quotidien. La ville s’adapte et s’ouvre en grand aux seniors pour faciliter la vie, le mouvement, les loisirs. Les entreprises prennent en compte et s’intéressent à « ce nouvel âge » de la vieillesse qui vit, bouge, fait des projets. La santé veille sur eux, autant d’initiatives dont Génération Care est l’écho afin que ces changements se croisent et que le plaisir soit en haut de l’affiche pour les seniors.

Plaisir et vieillir, deux mots qui riment et se tiennent et que Génération Care propose de tricoter selon toutes les formes pour une vision radicalement nouvelle de la vieillesse.

Tags : Pourquoi Génération Care ?

Commentaires :

10 commentaires

dom said:

Vieillir c’est vivre ! C’est continuer à rester au monde; il y a peut être des choses qu’on ne peut plus faire comme à 10,15,20 ans ( grimper dans les cerisiers pour se baffrer à se rendre malade, accumuler les nuits blanches de fête etc,etc… ) mais on a découvert plein d’autres choses et on sait faire plein d’autres choses qu’on ne savait pas faire avant, alors allons y ! Et plus on en fait, plus on peut en faire , et longtemps . Avec les autres.
Et ce n’est pas qu’une économie ou un filon rentable !!!, même s’il y a des pb économiques à régler

catou said:

Vieillir n’est pas seulement un droit mais aussi un devoir. Pour notre famille et garder nos amis… Je suis bien d’accord avec ce regard bienveillant porté sur la « vieillesse »… Qui commence quand, d’ailleurs? Où est le curseur? Chacun a le sien, je pense!
Vieillir et plaisir, comme cela va bien ensemble!

Ella Debozieu said:

Vieillir, plaisir, bien sur ! Peut-être parce que je suis une relativement jeune retraitée, la vie ne m’a jamais parue aussi délicieuse, un peu comme les grandes vacances. Parce que l’on sait qu’elles vont s’arrêter, on en profite à fond. Plus d’obligation, plus rien à prouver, être là au présent, saisir chaque instant et le savourer, penser à soi sans culpabilité, faire tout ce que l’on a rêvé, être totalement à l’autre. Quelle liberté au regard de la quelle les avanies du temps, pourvu qu’elles soient légères, ne sont pas grand chose. On n’est vieux que dans son cœur,quand il est sec .

marie odile said:

Petite recette pour bien vieillir: mettre un peu plus de rose sur ses joues, du rose bonheur sur ses ongles, chanter la vie en rose, et surtout ne pas oublier la meilleure des crèmes anti- rides: sourire encore et encore …

Pascale said:

Vieillir et sourire n’est que courtoisie.
Vieillir et accueillir, ma gymnastique quotidienne.
Vieillir et me laisser attendrir, ma richesse.
Vieillir et rester digne jusqu’au bout du chemin, mon désir, mon angoisse.

DURAND said:

Je me suis aperçue que j’avais vieilli lorsque l’heure de la retraite sonna mais quel bonheur que le réveil, lui, ne sonne plus le matin. La retraite c’est faire ce que l’on veut quand on veut et découvrir des activités, de nouvelles personnes, de nouveaux horizons, c’est donc re-naitre ! Etre vieux ce sera un jour sauf pour les petites douleurs, elles permettent de se chouchouter un peu plus avec un peu de crème par ci, un peu de crème par là et puis….. on en cause avec les copines, les copains « Toi aussi t’as mal » ? Bref, si la maladie ne devient pas vilaine, profitons de tous les plaisirs sans interdit ! car « respect pour les Vieux et les futurs Vieux » Non mais !!! On a tous les droits ! « On n’est plus de enfants, on a mal au dos »…. ! Le rire, la fantaisie, la Dérision, l’Humour Et l’Amour (D.H.E.A.) sont les positifs remèdes contre le vieillissement. et….. ce qui nous rend plus jeunes c’est de continuer à protéger les plus vieux que nous !!!!

massa pulvinar fringilla id amet, ut venenatis ut leo libero commodo