GrandCare : quand la technologie facilite la vie des seniors et des aidants

Développé aux Etats-Unis dès le milieu des années 2000 et amélioré sans cesse depuis, le système GrandCare aide au maintien à domicile des personnes âgées, au suivi médical à distance et permet de rassurer les proches éloignés. Zoom sur une technologie qui a de l’avenir.

« GrandCare a été développé par Charles « Charlie » Hillman au début des années 90. Sa grand-tante Clara habitait à proximité de chez lui et un jour, lorsqu’il s’est arrêté pour savoir si tout allait bien, il a constaté que les fenêtres étaient grandes ouvertes. Elle les avait ouvertes pour dissiper une forte odeur de brûlé. Après enquête, il a été découvert que les flammes venaient du four, raconte Scott Feldstein, directeur de la formation et du soutien chez  GrandCare. Clara a admis par la suite qu’elle avait entendu des bruits étranges dans son sous-sol et subi des variations de température persistantes pendant des semaines. Mais elle n’avait rien dit à ce sujet car elle « ne voulait déranger personne. » Ne pouvant trouver sur le marché un produit permettant de protéger ses proches, il a décidé de créer le sien ».

Après une première version d’un système de sécurité basée sur des capteurs, la généralisation d’Internet et le déploiement des capteurs communicants sans fil a permis d’élaborer GrandCare System, commercialisé depuis fin 2006 aux Etats-Unis.

Une technologie facile d’accès

Bien que GrandCare intègre des technologies très variées, il s’avère très facile à installer et à utiliser. Concrètement, il se présente sous la forme d’un grand écran tactile à disposer au domicile d’une personne âgée ou dans des résidences seniors. Nul besoin de souris ou de clavier.

« Nous utilisons de grands écrans tactiles au lieu de petites tablettes, ainsi qu’une grande typographie facile à lire, précise Scott Feldstein. GrandCare est conçu pour être utilisé par des personnes de tous les horizons technologiques: de l’adepte au novice ».

Pourtant cette interface visuelle et sonore permet à la fois de surveiller l’activité et la santé d’une personne âgée, de donner des indications sur son traitement médicamenteux et de faciliter la communication avec les proches et les soignants.

« Il offre une réelle connectivité avec les aidants familiaux et les professionnels de santé, explique Scott Feldstein. Il est ainsi possible aux proches d’y intégrer des photos, d’y envoyer des messages ou d’y passer des appels vidéos. De plus, GrandCare fait des rappels pour le quotidien, pour des rendez-vous ou des prises de médicaments. Des capteurs de mouvement installés sur les portes permettent aussi d’informer les soignants si quelque chose ne va pas », poursuit-il.

Pour afficher les images téléchargées par la famille, aucune action n’est requise. GrandCare les affiche automatiquement, tout comme les messages écrits. Pour recevoir un appel vidéo, une seule touche suffit. Pour recevoir des rappels de médicaments, un son est joué et un rappel facile à lire s’affiche à l’écran. « C’est aussi simple que possible », assure Scott Feldstein.

Si besoin, le système peut même se synchroniser avec des dispositifs connectés comme des tensiomètres, des balances ou des glucomètres afin d’aider au contrôle et à la gestion de problèmes de santé chroniques comme le diabète, par exemple, en alertant aidants et soignants en cas de mesure anormale.

Maintien de l’autonomie et sécurité à la clé

Au final, « GrandCare aide les personnes âgées à rester autonomes chez elles, et pour leurs familles à s’assurer que tout va bien. Elles sont ainsi en mesure de vérifier qu’il y a de l’activité physique à la maison aux moments appropriés, ou que leur mère, leur père, leur grande tante ou leur grand-père prend bien ses médicaments. Elles peuvent également émettre un appel vidéo rapide, pour voir leur proche et mieux évaluer son bien-être », souligne le directeur de la formation et du soutien chez GrandCare.

Les développeurs veillent également à protéger chaque système installé pour éviter toute intrusion ou utilisation illégale des données. Ainsi GrandCare ne peut pas recevoir de spam ni autres messages indésirables. Et les données de santé ne sont visibles que par les personnes préalablement autorisées, proches ou médecins. « Et si GrandCare n’est pas en mesure d’exécuter l’une des fonctions qui lui sont assignées, des notifications sont envoyées aux prestataires de soins afin qu’ils puissent résoudre le problème (par exemple, une panne d’Internet) », explique encore Scott Feldstein.

C’est donc un réel outil de supervision qui permet de rassurer les proches et de réagir rapidement le cas échéant. Après plusieurs années d’utilisation et sur la base d’enquêtes diverses, il apparaît même que le système permet d’atténuer les hospitalisations et de retarder une entrée en maison de retraite.  Les participants à un programme GrandCare dans le Maryland ont par exemple constaté une réduction de 58% du taux d’admission en soins de courte durée.

Accessible dès 99 dollars par mois pour une personne seule, cette technologie permet donc de prolonger l’autonomie et d’améliorer le suivi médical des personnes âgées à coût acceptable. Une belle avancée qui devrait bientôt être disponible en Europe.

Usbek & Rica

 

Pour en savoir plus : https://www.grandcare.com (site internet en anglais)

Tags : A la une, Soutenons les aidants

ultricies quis libero. pulvinar nec Donec libero ut felis neque. Curabitur porta.