L’accroissement de la longévité et la possibilité de faire des rencontres sur internet ou par hasard permettent, à tout âge, d’être amoureux. Mais on parle peu de la vie intime, sentimentale et sexuelle des séniors, comme s’il s’agissait d’un tabou. Sauf que l’amour n’a pas d’âge. Le film « Zouzou », sorti le 24 décembre, le rappelle notamment avec justesse.

Zouzou, c’est le prénom d’une adolescente de 14 ans. Pour vivre sa première expérience sexuelle avec un garçon de son âge, la jeune fille fugue de la maison de sa grand-mère, Solange, qui a réuni sa mère et ses tantes dans un but précis : l’élégante sexagénaire tient à révéler à ses trois filles adultes (en couple, ou célibataire), qu’elle a désormais un homme dans sa vie. Et qu’il va falloir faire avec sa présence.

Si le long-métrage de Blandine Lenoir demeure très théâtral, il a le mérite de traiter, avec des propos souvent drôles, de l’éducation sexuelle des filles et de la vie intime des femmes. Et il est vraiment intéressant de constater que la plus épanouie de toutes, c’est bien Solange, la grand-mère ! C’est elle qui profite vraiment de la vie et de l’amour. Plus que ses filles !

L’amour, comme le vin, serait-il meilleur avec l’âge ? On peut souligner l’incroyable retentissement cet automne du mariage de la comédienne Macha Méril et du compositeur Michel Legrand. A 82 ans et 74 ans, les deux tourtereaux, enfin disponibles, se sont unis en septembre. Les deux artistes s’étaient rencontrés au Brésil cinquante ans plus tôt mais aucun des deux n’était libre. Leur histoire a donc patienté jusqu’à leurs retrouvailles en 2013. Preuve en est que l’amour peut tenir la distance. Et faire rêver. « L’amour transforme la vie », a déclaré la comédienne. De fait, à plus de soixante ans, lorsque la carrière est derrière soi et que les enfants sont grands, on peut prendre le temps de savourer un nouvel amour déniché par hasard ou sur internet. Danielle et Chantal, 67 et 66 ans, le confirment. L’une comme l’autre sont amoureuses.

Danielle vit près de Montargis. Elle ne voulait plus d’homme dans sa vie. « J’en avais assez d’être sincère et d’entendre que je méritais d’être heureuse pour être finalement remplacée par des femmes plus jeunes. » Alors qu’elle n’avait pas construit d’histoires solides depuis une trentaine d’années, cette mamie de deux adolescentes s’est laissée surprendre par la vie. Il y a deux ans, elle a fait appel à un menuisier à domicile, il lui a plu. « Au début il ne m’attirait pas physiquement » dit-elle. Mais elle a été séduite. « Lorsqu’on est jeune, explique Danielle, on est troublé par un physique. Aujourd’hui la beauté de l’âme l’emporte. Cet homme est devenu indispensable ; je vis des moments de tendresse et de complicité que je n’avais jamais connus. C’est encore plus beau que l’amour passion. »
Et elle ajoute : « je me sens belle. » Danielle sait qu’avec le temps, les priorités et les besoins changent. Chantal, de son côté, palpite de nouveau pour un monsieur de 71 ans. Elle qui vit à Saint-Quentin a déjà traversé 25 années de mariage et un divorce. Sa dernière histoire a commencé il y a deux mois, après une rupture. Et pas question de rogner sur ses envies. « Je savais ce que je voulais et ce que je ne voulais pas. C’est ma deuxième rencontre sur un site. La première a duré 7 ans. »

Mais le passage à la retraite avait tout bouleversé. « Pour moi, la retraite est une sorte de renaissance mais l’homme avec lequel je vivais envisageait une retraite pépère en charentaises ! Je veux profiter de la vie, faire des voyages, sortir… » Sur sa quête amoureuse, Chantal était pleine d’espérance : « je me suis trompée une fois mais je pouvais encore trouver la bonne personne ! » Son amoureux actuel a des points communs avec elle dans l’expérience de vie. Elle veut attendre avant de vivre avec lui. Notamment pour protéger son fils, adulte handicapé. Mais aussi parce qu’elle s’est rendu compte que parler d’amour à son âge, n’était pas simple. « Ça choque malheureusement certaines personnes ! Pas mon entourage proche, précise-t-elle. Je l’ai dit à une voisine plus jeune que moi et elle m’a regardé bizarrement ! Elle est seule depuis des années, est-ce de la jalousie ? Elle doit estimer qu’à partir d’un certain âge on n’a pas besoin de ça… » Il y aurait donc un âge pour arrêter d’aimer ? Baisser le rideau ? Alors qu’un octogénaire sur quatre serait sexuellement actif* ? Chantal reste bien déterminée à « partager des moments joyeux. On va bouger » conclut-elle.

Marina Lemaire.

*Laurence Benaïm l’écrit dans son livre « Le plus bel âge – rencontres avec des octogénaires affranchis » paru en 2013. Ed. Grasset.

Affiche-film-zouzou
Zouzou, de Blandine Lenoir, actuellement sur les écrans.
Avec Jeanne Ferron, Florence Muller, Laure Calamy et Sarah Grappin.
Durée : 1h25.

L’amour à tout âge