Ceux qui prétendent que l’homme de 1000 ans est déjà né, ont-ils déjà réfléchi à la taille du gâteau qu’il faudra pour planter 1000 bougies et au souffle nécessaire pour les éteindre ? Y aura-t-il des co-souffleurs ou serons-nous individuellement dotés d’un souffle artificiel ?

La question vous paraît farfelue ? Elle ne l’est pourtant pas tant que ça. Ce scénario n’est peut-être pas impossible et souffler une nouvelle bougie n’a jamais rien d’anodin.

Le 4 novembre dernier, c’est avec plus de dynamisme que jamais que Génération Care a soufflé sa première bougie et fêté ses 200 premiers articles, au regard toujours plus novateur sur les sujets du vieillissement et de ses enjeux majeurs.

Cette première année que nous avons passée ensemble, chers lecteurs, nous a confirmé deux choses essentielles. D’une part, que notre ton éditorial pour parler du vieillissement répondait à une vraie demande, et d’autre part, qu’il y avait urgence à tous nous mobiliser pour nous réapproprier ce temps de vie trop souvent rejeté : la vieillesse.

La mutation démographique que nous sommes en train de vivre, due au vieillissement de la population couplé à une augmentation de la longévité, est inédite, et intervient en plein bouleversement de la société. Le digital s’immisce dans nos vies à tous et transforme en profondeur nos usages, nos relations, nos façons de communiquer, de consommer, d’être. Tout s’accélère. Les changements se font en masse. Les codes et les repères sont brouillés.

Dans ce monde qui change, vieillir est un futur à inventer.

Et cela tombe bien, car aux portes de la vieillesse arrivent de nombreux hédonistes, épris de liberté et historiquement opposés aux stigmates actuels du vieillissement : les baby-boomers. Ils ont inventé la jeunesse et veulent aujourd’hui, autant qu’ils le doivent, inventer une nouvelle façon de vieillir.

Pour les aider, et parce que l’anticipation est essentielle pour bien vieillir, Génération Care a organisé les 5 & 6 novembre derniers un événement inédit d’innovation ouverte, un « Jam »¹, a associé une trentaine de baby-boomers, des experts de tous horizons, des starts-up et des sociologues. Durant ces deux journées prospectives et co-créatives, nos baby-boomers ont mis des mots sur leurs aspirations pour les trente prochaines années, en ce qui concerne la retraite, la santé, la mobilité, la ville, leur rapport aux autres, leur mode de vie… Ces mots, ces aspirations, nous les avons aidés à les mettre en forme, à les réaliser.

Aujourd’hui, c’est à vous d’intervenir. Partageons ensemble les perspectives possibles pour vieillir autrement, à partir des éléments qui sont ressortis de notre Jam, et dites-nous quelles sont vos propres aspirations, dans ce monde qui change. Qu’un gâteau à 1000 bougies vous fasse rêver, ou que votre plus grand objectif soit de croquer la vie jusqu’à votre 95e et dernière flamme, c’est sur le sens de nos vies que nous devons nous accorder, pour dessiner ensemble un monde où notre désir de vivre et de s’épanouir soit le plus intact possible, jusqu’à notre dernier souffle.

Génération Care est impulsé par BNP Paribas Cardif, assureur d’un monde qui change.

 

¹ Le JAM chez BNP Paribas Cardif est un événement inédit d’Open Innovation organisé par les équipes Innovation pour aider l’entreprise à imaginer et concevoir des concepts/offres : en temps contraint, 2 jours seulement, avec une méthodologie différente et différenciante : le design thinking et des équipes pluridisciplinaires pour croiser les regards et les savoir-faire.

Vieillir demain