Et si le sport était une clé du bien vieillir ? L’activité physique est reconnue comme un moyen idéal de faire rimer vieillesse avec santé et bien-être plutôt qu’avec coût et dépendance. L’association S.I.E.L. BLEU (Sports Initiative Et Loisirs) en est convaincue. Reportage.

Rester autonome le plus longtemps possible
Dans la salle de gym de la résidence Krutenau à Strasbourg, une douzaine de vieilles dames conversent. Elles ont 15 minutes d’avance sur leur cour de gym sur chaise. «  A partir d’un certain âge, être à l’heure, c’est être déjà en retard ! » s’amuse Christophe, prof de sport à l’association SIEL BLEU.
Alors en attendant, on discute. Colette, 64 ans, survêtement en pilou bleu : « On aime se retrouver toutes ensemble. Quand je ne peux pas me rendre à mon cours, je déprime. ». Anne-Lise, 90 ans, brushing impeccable : « Moi, cela me fait un bien fou. Mon médecin m’a dit que je ne sentais pas mes rhumatismes parce que j’étais musclée ! ». Renée, 75 ans, lunettes sur le nez : « Ici, il y a des modèles…». Christophe demande le silence. Le cours commence. Echauffement de la tête, roulements d’épaules, assouplissement des poignets…  Le rythme est doux mais soutenu. « Je travaille la mobilité articulaire, la tonicité et les réflexes. Mon objectif est qu’elles soient autonomes et en bonne santé le plus longtemps possible. »

Une gageure lorsque l’on sait qu’en France l’espérance de vie en bonne santé recule. Selon l’Ined, cette dernière serait passée de 64,6 à 63,5 pour les femmes  entre 2008 et 2010. Souvent, ces années supplémentaires sont marquées par une grande sédentarité cause de maladie, de solitude et d’isolement. Pour y  remédier, la pratique d’une activité physique est fortement conseillée. « C’est la meilleure des préventions, affirme Christophe. Les études montrent que le sport augmente la qualité de vie et qu’il prévient des maladies. » Quand les personnes âgées ne peuvent pas se déplacer, les profs de l’association se rendent à domicile.

La prévention des chutes à domicile
Huguette, 85 ans, n’ose plus sortir de chez elle. Une mauvaise chute dans le bus a déclenché une peur panique de tomber. Julien, 23 ans, lui donne des cours de prévention des chutes. Lors de ses entraînements, Huguette doit lever haut les jambes pour éviter les obstacles. Notre octogénaire se donne pleinement. « Il y a une belle exigence chez  les personnes âgées.  C’est très agréable de travailler avec elles. Et puis quand je viens chez Huguette, elle me donne le sentiment d’être son rayon de soleil » sourit Julien.

Le plaisir d’être ensemble
Retour au cours. « Allez ! On n’est pas des retraitées ! Lance Christophe. Rire général. « Plus haut les jambes ! ». Christophe sort un ballon. Foot sur chaise, dernier exercice. Nos sportives sont ravies. Lucile frappe avec son pied  tandis que Jacqueline sort  sa canne pour rattraper la balle. « Elle triche ! » s’insurge Lucile. Coup de sifflet.  Fin de la séance. Les vieilles dames se sont bien défoulées. Les muscles du sourire ont surtout bien travaillé.


Pour en savoir plus :
Association Siel Bleu

Julie Debouville

De la gym à tout âge !