La perception de son âge pourrait-elle avoir une influence sur la mortalité, permettre de vivre plus longtemps ?
C’est ce qu’ont étudié deux chercheurs britanniques de l’University College de Londres. Isla Rippon et Andrew Steptoe ont suivi les dossiers de 6.500 personnes d’un âge moyen de 65,8 ans. 2/3 d’entre elles se percevaient plus jeunes que leur âge d’au moins 3 ans, 1/4 à peu près de leur âge et 5% s’imaginaient plus vieilles que leur âge d’au moins un an. Après suivi des dossiers pendant plus de 7 ans, il s’est avéré que le taux de mortalité des adultes se sentant plus jeunes que leur âge était de 14,3%, celui de ceux qui se sentaient plus vieux de 24,6%, et de 18,5 % pour ceux dont l’âge ressenti était proche de l’âge réel.

Reste à étudier les mécanismes sous-jacents à ces constatations. Les chercheurs recommandent déjà à l’issue de ces observations d’accorder une attention particulière aux personnes qui se sentent plus vieilles que leur âge.

Pour en savoir plus sur cette étude : Feeling old vs being old.

Se sentir jeune pour vivre plus longtemps