C’est la première fois que cela se produit depuis 1969, mais c’est selon les démographes un épisode conjoncturel : l’an dernier en France, l’espérance de vie a reculé, pour les hommes (-0,3 an) et pour les femmes (-0,4 an). Les précédentes baisses (en 2003 et 2012) n’avaient concerné que les femmes, l’augmentation de l’espérance de vie des hommes assurant un solde global positif.

La cause de cette baisse inédite ? Le record de décès l’an dernier, à près de 600.000. Il serait dû au vieillissement de la population, mais aussi à la conjonction de trois « pics de décès » dans l’année : une forte épidémie de grippe, la canicule et une vague de froid en octobre. Pour autant, ce chiffre inattendu ne vient pas modifier la tendance globale à un allongement de l’espérance de vie, qui reste à un des plus hauts niveaux au monde.

Quelques chiffres (source: Insee, bilan démographique 2015

Espérance de vie des femmes : 85 ans

Espérance de vie des hommes : 78,9 ans

Population totale en 2015 : 66,6 millions

Nombre de décès : 599.000

Nombre de naissances : 791.000

Taux de fécondité : 1,96 enfant/femme

Recul de l’espérance de vie en France en 2015