Les start-up américaines Silvernest et Seniorly dépoussièrent le secteur de l’immobilier à destination des seniors.

Si vous pensiez le concept de colocation réservé aux étudiants en recherche de loyer abordable et de bonne compagnie, détrompez-vous ! C’est en tout cas le point de vue défendu par la start-up Silvernest. Originaire du Colorado, la jeune pousse qui a déjà levé 715 000 dollars, souhaite démocratiser l’accès au logement partagé aux populations de tous âges, à commencer par les moins jeunes d’entre nous. Les ingénieurs de la start-up ont mis au point un algorithme de « matching », similaire à celui des applications de rencontres, pour permettre aux individus de trouver « chaussure à leur pied ». Ainsi sur la plateforme Silvernest, l’utilisateur en recherche de colocataire est invité à renseigner toute une série d’informations sur ses centres d’intérêt, sa personnalité et ses attentes. La plateforme se charge ensuite d’identifier des candidats potentiels pouvant correspondre à son profil. Pour l’heure, Silvernest aurait mis en contact plus de 6 000 personnes à travers le pays. Un chiffre pour le moins prometteur.

 

Démocratiser l’accès à l’information par le digital
Trouver une maison de retraite adaptée pour ses aînés s’apparente bien souvent à un casse-tête pour les familles. Un domaine où règne le bouche à oreille et où la mise à disposition d’informations en ligne demeure pour l’instant trop peu développée. C’est ainsi qu’Arthur Bretschneider, dont la famille gère des résidences pour personnes âgées depuis 1948, a fondé Seniorly. La start-up propose une plateforme au design léché qui rassemble aujourd’hui 500 établissements (des maisons de retraite mais aussi des structures d’accueil de jour) principalement situés dans la région de la Baie de San Francisco. À l’image d’un TripAdvisor ou d’un Yelp, chaque structure répertoriée s’accompagne d’une description, de photos, de commentaires ainsi que d’une note basée sur les retours des utilisateurs. Seniorly permet aussi des réservations de court terme, de plusieurs jours à plusieurs mois.

 

SeniorlyInterface du site internet de Seniorly

 

Ces deux start-up nous montrent bien le rôle que le numérique est appelé à jouer dans la recherche de logement à tout âge comme dans la rencontre de colocataires. Basées sur la donnée, ces solutions digitales constituent des outils riches pour les familles et les baby-boomers eux-mêmes.

 

Le marché de l’immobilier pour les seniors, un marché en plein boom
Dans les pays de l’OCDE, l’espérance de vie ne cesse de s’accroître et les nombreux baby- boomers avancent en âge. Des faits qui ne sont pas sans impacter le marché du logement ! Selon le Syndicat national des résidences avec services pour les aînés (SNRA), la part des résidences à destination des seniors devrait doubler d’ici 2021. Aux États-Unis, terreau historique d’entrepreneurs, il n’y a pas que les communautés de seniors qui fleurissent. Les start-up sont en effet nombreuses à tenter de disrupter le marché de l’immobilier pour les seniors, non sans une dose d’humour.

 

Pauline Canteneur,
Analyste de L’Atelier BNP Paribas à San Francisco / @atelier_us

logo-atelier

Quand les start-up se proposent d’héberger nos aînés