C’est la principale nouveauté du plan annoncé ce 18 novembre par Marisol Touraine, la ministre de la Santé. Le 4ème plan Alzheimer est élargi à d’autres maladies neuro-dégénératives, en particulier à la maladie de Parkinson et à la sclérose en plaques. Il dessine trois axes principaux, l’amélioration du diagnostic, de l’aide aux malades et à leurs aidants et vise à favoriser la recherche. Mais il comporte assez peu de mesures concrètes, et pas de précisions sur la façon dont elles seront financées, ce qui inquiète les associations spécialisées comme France Alzheimer. Elles saluent toutefois la possibilité de nouvelles synergies grâce à l’extension du plan.
Au total, environ 900 000 personnes souffrent d’Alzheimer en France, 150 000 de la maladie de Parkinson, et 85 000 de scléroses en plaque. Avec les aidants, le plan concerne environ 3 millions de personnes au total.

Panorama des principales mesures annoncées du plan Alzheimer :
Diagnostic et prise en charge :
–    Coordination médicale renforcée, création de 24 centres experts dédiés à la sclérose en plaques. Consolidation des 25 centres spécialisés Parkinson.
–    Instauration de 100 nouveaux dispositifs MAIA (travail en commun des professionnels et outils partagés) au service de la qualité du parcours de santé des personnes âgées.
–    Développement de l’éducation thérapeutique pour les patients et leurs aidants.

Qualité de vie des malades et de leurs aidants :
–    Création de 74 nouvelles équipes spécialisées Alzheimer (ESA) et conduite d’expérimentations pour adapter cette démarche à la maladie de Parkinson et à la sclérose en plaques.
–    Création de 65 nouvelles plateformes d’accompagnement et de répit pour les aidants.
–    Nouveaux programmes d’accompagnement des personnes malades et de leurs aidants portés par les associations.
–    Favoriser le maintien dans l’emploi pour les malades jeunes.
–    Favoriser les solutions numériques (SMS d’alertes, etc.)

Favoriser le développement et la coordination de la recherche : encouragement de la reconnaissance de centres d’excellence en enseignement et en recherche et renforcement des outils de connaissances (bases de données…).

Pour en savoir plus : Plan maladies Neuro-dégéneratives

Le plan Alzheimer élargi : 3 millions de personnes concernées