Jusqu‘à quand le mot « retraite », pour désigner cette nouvelle période de vie qui s’ouvre après « la vie professionnelle », va-t-il tenir ? Etre à la retraite, c’est par définition être en retrait de la société. Or, on le voit de plus en plus, les seniors d’aujourd’hui n’ont aucune intention de se laisser mettre au placard. Et c’est tant mieux : place aux nouveaux horizons. La formation s’ouvre à tous, où l’on veut, quand on veut. L’entrepreneuriat éclot à tous les âges. Chacun devient donc plus libre de sa participation, dans une réinvention continueNos vies s’allongent, nos métiers commencent à s’alterner. Chez les seniors, vivre de sa passion devient même un filon.
[Trois tendances actives pour ne plus être en retrait]

 

Se former avec les MOOC : c’est fun et c’est gratuit
Quand l’université troque ses bancs pour nos sofas, cela donne les MOOC (Massive Open Online Courses / Cours en ligne ouverts à tous). Le gouvernement a lancé sa plateforme en 2013 : FUN (France Université Numérique), où l’on peut faire Polytechnique durant un mois et Sciences Po le mois suivant. On a surtout accès, avec de simples clics d’inscription, à des cours variés, de qualité, que l’on suit sur quelques semaines, à notre rythme, de manière interactive et collaborative. Cet apprentissage transversal est beaucoup plus actif et nous permet de développer des compétences, mais aussi notre réseau. La formation continue est désormais accessible à tous. Des cours délivrent même des certificats de réussite, bons pour notre CV.

 

Entreprendre : c’est possible à tout âge
Certes, nous ne sommes pas aux US, mais entre Moziah Bridges qui, aidé de sa grand-mère, est devenu PDG dans le  « nœud pap » à 9 ans, et Papa Jack qui tenait encore sa boutique de cow-boys à 106 ans, tout est possible quand on veut entreprendre. En France, de plus en plus de plateformes mettent en relation des seniors qui ne veulent pas être limités par leur âge pour poursuivre leur carrière, et des jeunes entrepreneurs qui manquent souvent d’expérience, de compétences clés, de finances… pour réussir. A plus de 60 ans, on peut ainsi, homme ou femme, redéfinir notre métier et faire de notre travail un projet personnel, d’existence, qui nous inscrit dans un nouvel esprit de collaboration : plus libre, inspiré, très valorisant et où chaque âge apprend de l’autre.

 

Changer de carrière : on peut renaître à la retraite
advanced-style-blog-seth-cohen-fashion-trends-women-age-moda-tercera-edad-tendencias-modaddiction-10
Que nos motivations pour travailler durant la retraite soient financières, sociales ou
 existentielles, ce qui est gagnant aujourd’hui, c’est de le faire avec style. Les cheveux gris ont le vent en poupe et la vieillesse (qui a du style, quel qu’il soit) devient un nouvel idéal. Si le blog Advanced Style a conduit d’élégantes 70+ 80+ 90+ jusqu’à chez Lanvin, la déjantée Baddie Winkle devenue star des réseaux sociaux est aujourd’hui égérie d’une marque de jeunes. Canal+ a fait de Lucienne Moreau, ancienne veilleuse de nuit, une comédienne-reporter et sur Mamy Factory, des grand-mères ont dit adieu à leurs boulots pour vivre de leur tricot, très bobo. Le style, c’est aussi le goût : Mamie Régale, Mamie Cocotte, Mamie Foodie et Lou Papé rivalisent tous pour le bonheur de nos papilles.

 

Dans un monde qui change, la retraite se métamorphose