Entre impératifs et nouvelles possibilités, entre recommandations et nouvelles aspirations, nous vivons dans un monde qui se redessine au quotidien, dans ce qui nous est le plus éloigné et dans ce qui nous est le plus proche. Dans un tel monde, le concept est roi. Le concept est multifacette. Il nous étonne, souvent. Parfois, il nous fascine. Il nous place dans un autre rapport au monde, qu’il nous fait voir autrement. Rien d’étonnant, donc, à ce que nos maisons ouvrent de plus en plus leurs portes aux concepts, jusqu’à devenir elles-mêmes de purs concepts. Deux exemples avec la maison obstacles et une maison nomade, deux maisons qui favorisent notre activité et notre mobilité, jusqu’au bout de notre vie.

 

La maison obstacles : l’inconfort pour rester actif
biocleave houseLa maison obstacles a été spécialement conçue pour l’inconfort de ses habitants. Accrochez-vous : cubes imbriqués, couleurs criardes, sols irréguliers, murs incurvés, couloirs qui obligent à se baisser, interrupteurs difficiles d’accès et sans aucun rapport avec la pièce à éclairer… La raison d’une telle maison, illogique et contraire à l’harmonie ? Entretenir la jeunesse et améliorer la qualité de vie de ses habitants en les obligeant à rester en alerte. Un concept né de l’idée selon laquelle le milieu où nous vivons influence notre style de vie. Cerise sur le gâteau : cet habitat insolite est à l’origine une maison de retraite…

 

L’Ecocapsule : le cocon mobile, 100% autonome
EcocapsuleUltra compacte (8m2) et confortable, l’Ecocapsule peut loger deux adultes avec tout le nécessaire : un vrai bon lit, une cuisine, une douche, des toilettes, du rangement et un espace de vie. Equipée de capteurs photovoltaïques, d’une éolienne rétractable et d’une batterie, elle est énergétiquement autonome et fournit de l’eau douce depuis l’eau de pluie et la rosée, qu’elle récupère et filtre. Elle peut être transportée dans un container standard, remorquée par un véhicule ou tractée par un animal. Imaginez, de quoi atteindre tous les espaces, même les plus insolites : l’Ecocapsule s’adapte à l’environnement. Sous ses airs futuristes, cette caravane nouvelle génération est déjà une réalité.

 

Pourquoi ces deux maisons ?
Présenter la maison obstacles et l’Ecocapsule au Jam « Vieillir demain » était une façon pour nous d’interroger différemment la technologie.
Dans le premier cas, nous l’interrogeons par la négative : le concept est comme une antithèse du monde si confortable que nous promet la technologie. Face aux outils qui font tout à notre place, face aux dispositifs intuitifs, face aux environnements esthétiques, la maison obstacles, aussi expérimentale soit-elle, stimule notre autonomie en remettant sans cesse en cause les automatismes de notre corps dans l’espace. Rester en alerte est donc une façon de rester libre. Cette liberté, ne risquons-nous pas de la perdre à trop dépendre des outils technologiques ?
La liberté, c’est un grand sujet des baby-boomers, à côté duquel nous ne pouvions pas passer. C’est aussi l’esprit du nomadisme, qui ne nous enferme pas dans un seul horizon. L’Ecocapsule, maison nomade, nous transporte dans cette liberté et nous montre que la technologie, lorsqu’elle s’efface pour nous conduire à la plus grande simplicité, peut aussi nous rapprocher de la nature. La valeur de la technologie dépend donc bien de l’usage que nous en faisons, de la place que nous lui donnons, du pouvoir que nous lui conférons. L’heure est aux choix.

 

Lire aussi : Dans un monde qui change, nos maisons deviennent intelligentes

Dans un monde qui change, nos maisons riment avec concepts