A l’occasion de la semaine européenne de la mobilité, une station éphémère d’emprunt de déambulateurs à roulettes, la « Mobil’Roll », a été installée quai de Queyries à Bordeaux. Une innovation pour la mobilité des seniors qui pourrait bien, à l’instar des stations de vélo et voitures électriques en libre service, s’imposer dans le paysage urbain de demain.

Pour permettre aux seniors de bien vieillir et de rester autonomes, la mobilité est un enjeu central. L’Association Prendre Soin du Lien (APSL) l’a bien compris. Sa vocation : agir en faveur du maintien de l’autonomie sociale des ainés et de leur liberté de mouvement.

En 2016, elle a ainsi créé la Mobil’Aînés®, une marche en rolateurs (déambulateurs à roulettes) organisée en binômes intergénérationnels, dont la 4e édition se tiendra le 28 septembre 2018 à La Teste-de-Buch.

Et c’est toujours en ce sens, qu’elle a porté l’initiative de la Mobil’Roll : une station d’emprunt de rolateurs, testée lors de la semaine européenne de la mobilité, sur les quais de la capitale girondine.

Changer de regard sur la mobilité des seniors

« C’est une idée supplémentaire pour favoriser un changement de regard nécessaire sur la mobilité des âgés et l’utilisation plus répandue de déambulateurs. Ce qui a motivé au départ la création de la Mobil’Aînés », explique Christine Cocuelle, responsable développement de projets au sein de l’APSL.

Il s’agit aussi d’encourager les seniors à partager l’espace public avec les piétons et les cyclistes. « C’est pratique car on peut s’asseoir et il y a un panier pour mettre ses courses », a ainsi témoigné Solange, après avoir testé un rolateur à Bordeaux.

Pourtant cette station de « déambulateurs du futur » n’a connue qu’une existence éphémère. « Mais nous espérons qu’elle donnera des idées aux décideurs locaux, comme Keolis à Bordeaux, qui pourrait envisager d’installer ce type d’équipement à la sortie du tram, poursuit Christine Cocuelle. Des personnes âgées qui commencent à réduire leurs déplacements par peur de tomber, ou parce qu’elles savent qu’elles trouveront difficilement des bancs pour s’asseoir, pourraient alors envisager de sortir plus facilement. De même, des aidants familiaux pourraient trouver l’idée intéressante pour sortir avec leurs aînés sans crainte de les voir chuter ou avec la certitude qu’ils pourront se reposer s’ils sont fatigués ».

Tandis que la ville de demain se pense en faveur des mobilités douces, la Mobil’Roll a donc bien des atouts à faire valoir.

Usbek&Rica

Mobil’Roll, des déambulateurs en libre service