Navigateur, open-source, fab lab…la révolution numérique a amené son lot de nouvelles expressions et il est souvent compliqué de s’y retrouver pour les plus néophytes. Alors, pour briller en société ou tout simplement comprendre ses petits-enfants quand ils prononcent les mots hashtags ou followers, voici un petit précis terminologique… ou comment se faire passer pour un véritable geek en trois étapes.

Étapes 1 : se familiariser avec les fondamentaux
Smartphone : signifie en anglais « téléphone intelligent ». Ce téléphone mobile, extrêmement évolué, donne accès à une multitude de tâches comme lire ses mails, naviguer sur internet, utiliser un GPS, surveiller son poids ou jouer. Accessoirement, il sert aussi à passer des appels.

Clé USB : objet généralement rectangulaire que l’on insère dans son ordinateur pour stocker ou récupérer des données comme des photos, des vidéos ou des textes. À noter que certaines clés USB prennent parfois l’aspect d’objets franchement douteux comme des figurines Hello Kitty ou des nains de jardin.

Navigateur : Les mots « Google Chrome », « Safari » ou « Internet Explorer » désignent tous un navigateur. C’est tout simplement grâce à ce type de logiciel que l’on utilise – c’est à dire « navigue » – sur internet.

Email : appelé aussi courriel. Il s’agit d’un message envoyé dans la boîte électronique d’un ou plusieurs correspondants. On peut également y joindre des documents, des photos ou des vidéos à conditions que ceux-ci ne soient pas trop lourds.
Et comme les vraies boîtes aux lettres, les boîtes mails sont régulièrement polluées par tout un tas de courriers promotionnels appelés aussi SPAM.

Messagerie instantanée : aussi appelée « tchat ». À la différence de la boîte mail, la messagerie instantanée connecte en temps réel – ou en direct – avec d’autres personnes qui se trouvent aussi derrière un ordinateur, un smartphone ou une tablette où que ce soit dans le monde.

Réseau social : espace virtuel sur lequel un individu va poster des photos, des vidéos ou des textes qui sont alors accessibles à son entourage et à l’ensemble du réseau selon le paramétrage. Les plus connus : Facebook, twitter et Instagram.

Étape 2 : Devenir un technophile
Blog : Il s’agit d’une sorte de journal, tenu par une personne morale ou physique pour partager avec le public des informations, des impressions ou des astuces d’ordre professionnel ou intime. À noter qu’il est extrêmement simple d’ouvrir un blog sur internet d’où la profusion de bloggeurs plus ou moins pertinents…

Cloud computing : littéralement « informatique dans les nuages ». Un terme très poétique pour désigner une sorte d’armoire virtuelle qui stocke des documents. Des fichiers qui sont ensuite consultables depuis n’importe quel ordinateur connecté à internet.

Follower : Il s’agit d’un individu qui est « abonné » au fil twitter d’un autre individu. Il suit ainsi – et éventuellement – commente ses publications.

Lol : abréviation de « Laughing Out Loud” ou en français “mort de rire” (soit MDR). Acronyme utilisé en majorité par de jeunes individus pour exprimer par écrit leur amusement.

Emoticone : Petit dessin qui vient ponctuer un mail ou un sms pour exprimer une émotion. La plus utilisée : l’émoticone clin d’œil qui insiste parfois un peu lourdement sur l’usage du second degré.

Liker : option dont l’origine revient à Facebook mais que l’on retrouve sur d’autres réseaux sociaux. Elle a pour but de signifier à un autre individu que l’on apprécie l’une de ses publications, sa vie, son œuvre etc. À noter que le moyen le plus efficace pour obtenir un maximum de likes est de poster une photographie de chaton.

Forum : espace virtuel qui accueille des discussions ou débats sur tous les sujets possibles et imaginables.

Hashtag : le fameux #, utilisé de façon parfois abusive par les médias, vise à transformer un simple mot en événement. À l’origine, ce symbole est une façon de répertorier par thème des discussions sur twitter.

QR code : sorte de hiéroglyphe pixélisé lu par différents outils, dont le smartphone. Il donne accès directement à une page internet, un formulaire, une photo, une vidéo etc.

Réalité augmentée : système qui donne à voir différentes informations – en temps réel – dans le lieu où l’on se trouve par l’intermédiaire d’un smartphone ou de lunettes. Exemple : repérer des cafés en se promenant dans une rue ou visualiser des prix en circulant dans un magasin.

Streaming : principe de transmission audio ou vidéo qui permet d’écouter un morceau ou de regarder un film sans passer par l’étape parfois fastidieuse du téléchargement.

Étape 3 : gagner ses galons de geek
Big data : concept apparu avec l’explosion du numérique. Il traduit le fait qu’il existe une profusion de données – ou informations – sur à peu près tout, et partout le monde. De nombreux acteurs privés ou publics tentent aujourd’hui d’exploiter ces informations à des fins commerciales ou politiques.

Adresse IP : code identifiant une machine sur un réseau informatique. Il s’agit en quelque sorte de la carte d’identité d’un ordinateur.

Fab Lab : lieu ouvert au public où sont mis à sa disposition des outils et des machines – comme des imprimantes 3D – pour concevoir et fabriquer ses propres objets, d’une simple brosse à dents à un véritable décodeur de séquence ADN.

Open source : le terme s’appliquait à l’origine à des logiciels. Il désigne aujourd’hui toute œuvre de l’esprit laissée en libre accès au public dans le but qu’il collabore au projet ou crée des travaux dérivés. L’Open Source s’inscrit dans la mouvance du tout collaboratif, très représentative de notre époque.

 

Usbek & Rica

Le lexique technologique qui réconcilie les générations