Selon le 8ème baromètre sur la perte de l’autonomie publié par l’OCIRP*- Le Monde et France info, 79 % des Français estiment que la perte d’autonomie des personnes âgées est un sujet important ou primordial. En revanche, 74% des Français ne sont pas couverts financièrement pour la dépendance, et sont plus de 60 % à ne pas connaître le coût de la perte d’autonomie.

S’ils se sentent donc concernés, pour les Français la prévention de la perte d’autonomie reste à construire. Les  répondants se déclarent favorables à une assurance complémentaire et plutôt pour un financement mixte : 60% penchent en effet pour une association entre une assurance privée et la solidarité nationale. Ils croient aussi à la solidarité familiale et sont favorables au recours sur succession.

Concernant l’assurance complémentaire privée, les personnes interrogées continuent, comme les années précédentes, à privilégier l’assurance collective, prise en charge dans le cadre de l’entreprise (67% contre 27% pour une assurance individuelle). Enfin, interrogés pour savoir si cotiser 1 euro par jour à partir de l’âge de 40 ans leur conviendrait, 77% trouvent cela tout à fait acceptable**.

Interrogés sur l’actualité du secteur, les Français souhaitent un renforcement des droits des proches aidants (à 66%) et souhaitent qu’une réforme du financement de la prise en charge en établissement soit effective avant 2022.

Enfin, interrogés sur la Silver Economie, les Français sont plus nombreux (46 %), tout d’abord, à la connaître, et de plus en plus sensibles aux objets connectés. Ils sont plus des trois quarts à penser que ceux-ci seront demain des outils pertinents pour permettre le maintien à domicile des personnes âgées.

 

*organisme commun des institutions de rente et de prévoyance

**somme qui permet de recevoir en cas de perte d’autonomie à 80 ans une rente mensuelle supérieure à 900 euros par mois.

Les Français pour un financement mixte de la perte d’autonomie