Vieillir n’est plus synonyme de mourir. Vieillir c’est vivre. Un plaisir en soi que tout un chacun peut pérenniser et enrichir de mille et une façons pour s’accommoder avec efficacité des différents temps de la vieillesse en prenant soin de soi, chez soi, en compagnie des autres. Et dans un certain confort.

Vieillir avec plaisir ne relève pas d’une nouvelle injonction sociétale venue de théoriciens consuméristes, c’est une volonté commune de tous les acteurs sociaux de participer à une évolution déjà en cours et faire que les temps de la vieillesse s’abordent et se vivent de mieux en mieux. Vieillir avec plaisir est un droit, une revendication qui deviendra une réalité à condition d’effectuer certaines révolutions structurelles.

A l’aune de ce défi, Génération Care s’impose comme une précieuse boîte à outils pour modifier notre rapport et nos perceptions de la vieillesse en contribuant à développer des perspectives d’avenir plaisant et lumineux sur des étapes de vie trop souvent encore associées dans nos imaginaires et nos représentations à la tristesse, la solitude, l’exclusion, l’angoisse.

Les seniors doivent être plus visibles et considérés comme parties prenantes de la vie économique, politique et sociale. Les seniors votent, les seniors consomment, les seniors produisent. Les seniors refusent de se résigner à mal vieillir. Ils s’approprient leur vieillesse pour ne plus la subir mais la vivre.
Certes vieillir est complexe et vertigineux mais en hissant le mot plaisir à l’horizon du vieillissement, les seniors savent que désormais la vieillesse ce sont des moments en or. Une mine d’or à exploiter. Et qu’il importe de penser autrement pour improviser, et tout inventer. Car on ne naît pas vieux, on le devient, puis on l’est. Et chacun à sa façon.

C’est une construction identitaire de soi qui passe d’abord par l’invention. Vieillir c’est aussi adopter l’autre de soi-même, c’est bricoler la vie en fonction de ses moyens et ses différences.

A travers des chroniques, des interviews, des récits, Génération Care met en scène les potentiels dont chacun dispose pour créer sa vieillesse.

Ces changements s’inscrivent déjà dans le quotidien. La ville s’adapte et s’ouvre en grand aux seniors pour faciliter la vie, le mouvement, les loisirs. Les entreprises prennent en compte et s’intéressent à « ce nouvel âge » de la vieillesse qui vit, bouge, fait des projets. La santé veille sur eux, autant d’initiatives dont Génération Care est l’écho afin que ces changements se croisent et que le plaisir soit en haut de l’affiche pour les seniors.

Plaisir et vieillir, deux mots qui riment et se tiennent et que Génération Care propose de tricoter selon toutes les formes pour une vision radicalement nouvelle de la vieillesse.

Le droit de vieillir avec plaisir