Et si la fracture numérique générationnelle n’était plus qu’un lointain souvenir ? Après des débuts hésitants sur Internet, les séniors se sont désormais approprié les outils digitaux jusqu’à devenir parfois de véritables stars du web. Enquête sur une génération ultra connectée.

C’est un chiffre que l’on aurait osé imaginer il y a quelques années encore : aujourd’hui, plus de deux séniors sur trois utilisent internet. D’après une enquête SOFRES réalisée l’année dernière pour Cogedim Club, un tiers des plus de 55 ans déclarent même l’utiliser quotidiennement. Et si seulement 34% d’entre eux possèdent une tablette ou un smartphone, ils sont plus de 60 % à avoir installé un ordinateur chez eux.

Bien sûr, sur le plan digital, certains profils de séniors sont plus à l’aise et équipés que d’autres : les hommes sont plus connectés que les femmes, les 55-70 ans maitrisent mieux les nouveaux outils que leurs ainés et la région parisienne concentre un taux plus élevé de Digital séniors que le reste de la France, mais ces mini fractures tendent à s’estomper au fil des années.

Surtout la grande majorité des utilisateurs affirment que le web agit sur eux comme un véritable élixir de jouvence : moins isolés, plus actifs, ils ont le sentiment de profiter du progrès et d’évoluer avec leur époque.

Alors que font ces très nombreux séniors connectés lorsqu’ils surfent sur la toile ?

Un usage plus pratique que ludique

Communiquer et échanger des photos avec ses proches, s’informer sur l’actualité, consulter son compte en banque, se renseigner sur des produits ou des services et comparer des prix avant de se rendre en magasin pour acheter… les séniors cherchent avant tout à se faciliter la vie grâce au web.

Côté divertissement, les plus de 55 ans sont encore assez timides : toujours selon la même enquête SOFRES, 32% des séniors utilisent Facebook et les autres réseaux sociaux, 31% regardent des vidéos et seuls 20% jouent à des jeux en ligne.

Mais là aussi, les chiffres devraient sensiblement augmenter ces prochaines années, à l’image des Etats-Unis où le nombre de séniors inscrits sur Facebook a augmenté de plus de 80% entre 2011 et 2014.

Les nouvelles étoiles du web

Au delà d’une simple présence sur les réseaux sociaux, certains séniors sont même devenus de véritables stars du web.

Sans surprise, le phénomène a commencé outre Atlantique, avec par exemple Baddie Winkle, 89 ans et 3,3 millions d’abonnés sur Instagram, qui séduit un public jeune à coup de publications humoristiques et complètement décalées, pour ne pas dire WTF en language 2.0.

Côté production vidéo, on peut citer le Youtuber britannique de 68 ans, Pat Condell, dont les 350 000 abonnés suivent régulièrement les éditos politico-humoristiques ou Melissa55, 62 ans et youtubeuse beauté, qui totalise plus de 700 000 vues sur certaines vidéos.

Les stars frenchies

Si la France compte encore peu de séniors parmi ses célébrités 2.0, certaines personnalités rencontrent déjà un véritable succès sur les réseaux sociaux.

Il y a par exemple Robert Longeval, un expert en bricolage qui affiche fièrement ses 73 000 abonnés Youtube grâce à des rendez-vous réguliers et une chaine très professionnelle avec « les tests de Robert » , « bricoler avec Robert » ou encore « Robert avec les pros ».

Mais celle qui fait sans conteste le plus de buzz sur la toile c’est « Studio Danielle », une sexagénaire dont l’humour et le franc parler ont séduit des internautes de tous âges. Les chiffres parlent d’eux même : 229 000 abonnés sur Youtube, 450 000 sur Twitter et près d’1 million sur Facebook… de quoi rendre envieux bon nombre d’influenceurs de la générations Y.

 

Brèves :

Fini la fracture numérique générationnelle : aujourd’hui, plus de deux séniors sur trois utilisent internet. Un tiers des plus de 55 ans déclarent même l’utiliser quotidiennement.

Le web agit sur les séniors comme un véritable élixir de jouvence : moins isolés, plus actifs, ils ont le sentiment de profiter du progrès et d’évoluer avec leur époque.

Ce que font les séniors lorsqu’ils surfent sur le web : ils communiquent avec leurs proches, s’informent sur l’actualité, consultent leur compte en banque, se renseignent sur des produits ou des services et comparent des prix.

L’instagrameuse américaine de 89 ans, Baddie Winkle, totalise 3,3 millions d’abonnés sur Instagram. En France, la star incontestée du web s’appelle Danielle. Sa chaine, Studio Danielle, compte 229 000 abonnés sur Youtube, 450 000 sur Twitter et près d’1 million sur Facebook.

L’avènement des Digital Seniors