En ce début novembre, la réflexion sur des environnements favorables à la transition démographique est à l’honneur dans plusieurs événements consacrés au vieillissement.

Le 4 novembre, se tenait au Palais du Luxembourg le premier colloque du CRITADA, Centre de recherche et d’information sur les territoires amis des aînés, à l’initiative de Pierre-Marie Chapon, ancien référent de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) pour les villes amies des aînés.

CRITADA

CRITADA

L’occasion de réfléchir à ce que peut être un environnement favorable au vieillissement, et d’examiner les initiatives en matière de lutte contre les déserts médicaux ou la disparition des pharmacies d’officine par exemple. L’occasion également de s’interroger sur l’habitat en 2030, du béguinage à l’adaptation du logement en passant par la maison connectée ou la colocation intergénérationnelle. L’intergénérationnel, c’est le thème d’un autre colloque, la rencontre annuelle des membres du réseau français des villes amies des aînés, qui se tient ce jeudi 10 novembre à Paris.

Outre les prix qui seront remis aux meilleures initiatives intergénérationnelles des villes membres, la journée permettra de réfléchir à ce que pourrait être, pour un senior, la ville idéale en 2030, et à la façon dont les générations pourraient à l’avenir mieux vivre ensemble. Créé en 2010, le réseau français des villes amies des aînés compte aujourd’hui 70 villes membres.

> Pour en savoir plus :
CRITADA
Ville amie des aînés

> Twitter : @CRITADA

Demain, des territoires favorables au vieillissement ?