La journée de la femme, le 8 mars, offre l’occasion de mettre en lumière quelques femmes qui se lancent dans l’aventure de l’entrepreneuriat à plus de 50 ans. Aujourd’hui, grâce à des réseaux de bénévoles spécialistes de la réinsertion professionnelle et à une détermination à toute épreuve, il est possible de relever le défi !

Elles ne sont pas encore très nombreuses, mais le chiffre est encourageant ! Selon la dernière étude réalisée par l’Insee en 2014, 2,8 % des créateurs d’entreprises en France sont des femmes âgées de 50 ans. Le « déclic », ces femme entrepreneures l’ont eu, pour certaines, après un licenciement, suite à une reconversion professionnelle ou encore à un événement personnel qui invite à « sauter le pas » et concrétiser un projet de longue date que l’on avait gardé dans un coin de sa tête.  Passé 50 ans, les femmes se connaissent en effet davantage, ont également plus de temps pour elles, leurs enfants étant grands et autonomes.

L’une des clés pour réussir ce challenge tient en premier lieu à l’accompagnement. C’est la mission notamment de l’association « Force Femmes ». Créée en 2005 par Véronique Saubot, elle soutient et accompagne ces femmes désireuses de fonder leur boîte.  Soutenue par des organismes publics et des entreprises engagées dans la lutte contre la discrimination à l’emploi des femmes de plus de 45 ans, elle regroupe plus de 600 bénévoles issues des ressources humaines et de l’entreprenariat.

Corinne Boy-Revel, 52 ans, figure parmi  les entrepreneures soutenues pas l’association. Ancienne publicitaire, elle a créé en novembre 2013  son entreprise ID-VIE, qui propose sur Internet des « bijoux d’identité médicale » : bracelets ou pendentifs gravés et personnalisés, qui indiquent des informations médicales prioritaires. De quoi permettre aux premiers secours de ne pas commettre d’erreur lors d’une intervention d’urgence, si le porteur est dans l’incapacité de communiquer à la suite d’une crise, d’un malaise, d’un accident, ou s’il s’agit d’un jeune enfant. En 2014, Corinne a remporté le prix de la créatrice d’entreprise décerné par l’organisation.

Quant à Isabelle Cherchève, elle a tout recommencé de zéro. Ancienne responsable des ventes dans l’industrie dentaire, Isabelle a été victime d’un accident de la vie. Grâce à sa rencontre avec les bénévoles de l’Adie en 2006, elle a pu alors créer son salon de thé avec ateliers de couture. Aujourd’hui, les ateliers marchent très bien !

 

Un prix pour mettre les femmes à l’honneur:

Chaque année, au mois de décembre, l’association « Forces Femmes » participe au Prix de la créatrice, en partenariat avec Coca-Cola France. L’objectif : valoriser des femmes accompagnées par l’association dans la création de leur entreprise, les encourager et pérenniser leurs activités. Le premier prix est une aide financière d’une valeur de 10.000€ et le deuxième : le prix Coup de Cœur d’une valeur de 5.000€.

Force Femmes


La force de l’âge, c’est également celle d’avoir conscience de ses capacités, de ses compétences.

Créer son entreprise à plus de 50 ans, c’est possible !