« Ardoiz », c’est le nom d’une tablette tactile créée pour les seniors que La Poste vend et expérimente dans 32 bureaux de Loire-Atlantique et de Vendée depuis le début de l’été. Portrait d’un outil indispensable pour maintenir le lien entre les générations.

« Certains seniors n’ont jamais eu de connexion internet. Ardoiz répond à une vraie demande. » Directeur adjoint de la Poste de Pornic (Loire Atlantique), Patrice Belon est plus qu’enthousiaste. Depuis fin juin, il distribue dans son bureau une tablette tactile spécifiquement destinée aux seniors et mise au point par une société nantaise, Tikeasy. « Le produit est facile d’utilisation, constate-t-il. Et dans notre région où beaucoup de personnes ont une résidence secondaire, l’avantage, c’est qu’ils peuvent voyager avec ». Quelle tranche d’âge est-elle concernée par Ardoiz ? « Les jeunes boomers arrivent en général à se débrouiller avec internet, observe Christophe Boscher, président de Tikeasy qui fournit cette solution technique au groupe La Poste. Ce sont les 65-90 ans qui sont concernés. Nous nous sommes intéressés à proposer une solution clé en main contre les freins d’accès aux nouvelles technologies. Entre la complexité des terminaux et les problèmes de sécurité, par exemple, c’était trop compliqué pour certaines personnes. Cette tablette est un bon compromis. Il n’y a pas de périphérique et le navigateur est simplifié. Les seniors peuvent communiquer avec leur proches en envoyant des emails ou utiliser Skype. Ils ont accès à un ensemble de contenus intéressants puisqu’un partenariat avec le magazine Notre temps est offert. Un fil d’actualité s’affiche mais on y trouve également un almanach, des articles du journal Ouest-France… Avec la possibilité de grossir les caractères pour une meilleure lecture. Et elle est légère. » Et de conclure : « Quand on a un objet connecté, on se reconnecte plus facilement à sa famille. Ca permet de rester dans le coup ! »

Restons connectés. Le président de Tikeasy est intimement persuadé que la connexion des seniors devrait être une cause nationale. « C’est un challenge sociétal ! s’enflamme-t-il. C’est une nécessité pour la prévention de la santé, le suivi des maladies chroniques, maintenir un lien social ou divertir. Mais pour connecter un objet connecté, il faut des foyers connectés » dit-il avec bon sens. Un pas que le réseau de la Poste aide à franchir. « Aujourd’hui les gens sont plus isolés chez eux, renchérit de son côté Patrice Belon. La Poste les aide en leur proposant un accompagnement dans l’utilisation du matériel. » De fait, des postiers volontaires, formés, assurent sa mise en œuvre à domicile. Or, on le sait depuis plusieurs années, la baisse d’activité des colis et du courrier a conduit la Poste à se réorganiser. « C’est une évolution de métier, un service de proximité. D’autant que le maintien à domicile de la population âgée demeurera une problématique majeure », ajoute le directeur adjoint de la Poste de Pornic, avant de souligner que les postiers sont très « aimés »« Il y a un vrai champ de confiance. Et ils ont par ailleurs très envie de retourner dans les foyers. » A deux mois des fêtes de fin d’année, il a même une petite idée en tête pour ses  propres beaux-parents : « Je pense que cette tablette peut être un très bon cadeau de Noël ! ».

 

Marina Lemaire

> Pour en savoir plus : La Poste propose la tablette à 219 euros plus deux abonnements différents de 5.99 euros à 15.99 euros. www.ardoiz.com

Une ardoise magique pour les grands