Voir Alzheimer autrement. L’idée fait peu à peu son chemin partout dans le monde.  L’australienne Corinne Maunder, auteur d’un court métrage sur la maladie, et Cathy Greenblatt, photographe, s’y emploient non sans talent.

Corinne Maunder, la réalisatrice, s’est inspirée de son amour pour sa grand-mère, atteinte d’Alzheimer depuis 15 ans, et d’une exposition internationale « Love, Loss and Laughter » pour présenter un autre regard sur la maladie.
« Pendant que je réalisais le film j’ai découvert que même si Alzheimer est une maladie avec laquelle les personnes vivent au quotidien, cela ne voulait pas dire qu’il fallait couper une personne de ses activités quotidiennes mais qu’elles pouvaient encore prendre du plaisir de multiples façons » explique-t-elle.

L’exposition que présente le film est un projet de livre et de photographies intitulé  « Love, Loss and Laughter », « Amour, perte et rire », dont l’objectif est de changer la perception et de montrer les capacités persistantes et les modes de communication qui subsistent. L’auteure, Cathy Greenblatt, sensibilisée  pour avoir perdu ses deux grands-parents de cette maladie, a publié une centaine de photographies magnifiques centrées sur la relation humaine et le sourire. Elle a fait des photos aux Etats-Unis, en France, en Inde, au Japon, en République dominicaine, au Canada, à Monaco et en Australie. L’exposition a déjà fait le tour du monde en Amérique, en Asie et en Europe et en Australie.

Sandrine Goldschmidt

Amour, humour et perte de mémoire